Architecture Suisse

Palais de Justice, Transformation et aménagement des combles

Typologie(s)
AIV7
Emplacement
1204 Genève, GE
Maître d'ouvrage
Etat de Genève, Service de l'entretien et de la gérance
Bureau d'architecture
Jean Rogg, Michel Baillif
Bureau d'ingénieurs
Bourquin & Stencek
Conception
1978
Réalisation
1981

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Palais de Justice 1204 Genève Transformation et aménagement des combles Maître de l’ouvrage Etat de Genève Service de l’entretien et de la gérance Architectes

Programme Situé au cœur de la vieille ville, le Palais de Justice, bâtiment classé, a été transformé par étapes. Les travaux, qui font l’objet de cette publication, concernent l'aménagement des combles qui, il y a quelques années, étaient dans un très mauvais état. Les surfaces aménagées comprennent le Parquet, dont le programme s’établit comme suit: Troisième étage: un grand greffe avec réception et salle d’attente; un bureau du greffier; trois bureaux pour secrétaires; une bibliothèque; une salle de conférence; un bureau pour M. le procureur général; une zone d’accès au quatrième étage. Quatrième étage: sept bureaux pour MM. les substituts un secrétariat un local pour réunion.

Caractéristiques Surface des planchers: - 3e étage - 4e étage (pigeonnier) Cube SIA Coût des travaux: a) renforcement structure b) transformation c) aménagement Coût total

Si l’ancienne charpente du pigeonnier était en bon état, celle du troisième étage a dû être entièrement reprise et renforcée, par des poutrelles métalliques, reportant le poids du plancher sur les murs de façade. Afin de ne pas déstabiliser le bâtiment, ces fermes métalliques ont été montées et moisées contre la charpente existante. A chaque travée, le plancher a été refait par la fourniture et la pose d’une dalle en éléments «Siporex». Toute la toiture a été reprise, concernant le chevronnage, la ferblanterie, la sous-couverture et la couverture. Le clocheton qui coiffe le Palais de Justice a été remis en valeur, les poutres brossées et nettoyées, ceci afin de permettre aux visiteurs d’avoir une vue dégagée, en entrant, sur cet élément important. Le pigeonnier a conservé son ancienne charpente; la disposition des bureaux, à ce niveau, a permis la création de trois galeries, afin d’utiliser au maximum le volume à disposition. Pour des raisons de sécurité, au troisième étage, les fermes métalliques ont été cachées par un double mur. Afin d’éclairer au maximum les locaux, des miroirs ont été posés dans les joues des lucarnes, doublant ainsi l'apport naturel de lumière. Les architectes ont tenu à exprimer les volumes existants, tout en mettant en évidence les éléments de charpente conservés. Bibliographie AS Architecture suisse N° 49 / Novembre 1981