Architecture Suisse

Logements subventionnés

Typologie(s)
AI5
Emplacement
4058 Basel, BS
Maître d'ouvrage
Basellandschaftliche Beamtenversioncherungskasse
Bureau d'architecture
Diener & Diener
Conception
1978
Réalisation
1979 — 1981

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Conception Les immeubles locatifs de la Hammerstrasse ont été érigés à l'emplacement d'une ancienne fabrique, sur une superficie qui correspond à un peu plus de la moitié d'un bloc dans un quartier de Bâle à forte densité de population. La construction en ordre continu de bâtiments en briques, avec des annexes à usage professionnel à un ou deux étages dans une cour, sont une caractéristique type de ce quartier de la fin du XIXe siècle qui confère à la ville une structure homogène tout en délimitant clairement les rues des cours. Le projet a repris ce principe, en l'interprétant toutefois un peu différemment. Les nouvelles rangées de maisons ont été séparées des anciennes pour deux raisons: pour indiquer visiblement le secteur de la reconstruction, d'une part et d’autre part, parce qu’il se créait une sorte d’allée publique et en plein air entre les pignons des annexes existantes et les nouvelles constructions dans les cours. L'aspect extérieur des locatifs de cinq étages est différent du côté rue de celui côté cour. Les façades donnant sur la rue sont borgnes, elles ne présentent presque pas de relief, sont dépourvues de parties saillantes telles que des balcons et forment une séparation nette avec la rue. En revanche, les façades donnant sur les cours s'ouvrent largement par de grandes fenêtres et des vérandas vitrées. Certaines caractéristiques des bâtiments existants ont été reprises et transposées par des moyens modernes. Le soubassement à deux niveaux est réalisé en éléments préfabriqués en béton, les fenêtres en verre isolant double avec cadres en bois sont posées à fleur de façades de manière semblable aux doubles fenêtres, les façades en briques sont peintes en blanc et la couche de peinture neutralisante restitue quelque peu la précision des pierres ressemblant aux clinkers qui sont prédominantes dans les constructions de ce quartier. Si les vérandas, qui ont déjà été mentionnées, constituent un élément traditionnel, leur exécution est néanmoins soumise aux règles de l'architecture moderne, tout comme les grandes fenêtres coulissantes aux cadres d'aluminium.

Schnitt Wohnhaus. Hof und Hinterhaus. (Kleingewerbe, Ateliers). Coupe du bâtiment locatif, cour et arrière-corps. (Petite industrie et ateliers).

Strassenfassade. Sockel aus vorfabrizierten Elementen. Façade côté rue; socle composé d’éléments préfabriqués.

Coupe horizontale et verticale, vue de la façade. Construction à plusieurs couches. Le treillis extérieur est une construction en fer autoportante.

Coupe horizontale et verticale, vue des galeries vitrées. Construction fixée contre la façade. Fers en équerre soudés, vitrage isolant.