Architecture Suisse

Restauration de la Barfüsserkirche et aménagement du Musée historique

Typologie(s)
AIX10
Emplacement
4051 Basel, BS
Maître d'ouvrage
Kanton Basel-Stadt
Bureau d'architecture
Florian Vischer + Georges Weber
Bureau d'ingénieurs
Alfred Jaggi, Henri Hepp
Conception
1974
Réalisation
1975 — 1981

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Le concept Selon l'avis des spécialistes cantonaux et fédéraux de la protection du patrimoine culturel, l'église devait être restaurée de manière à devenir un monument d'importance nationale. On démolit les parties construites au siècle dernier et l'on reconstitua l'église telle quelle était au Moyen Age. Le musée, qui présente l'histoire de la ville, occupe le nouveau sous-sol. Le chœur contient une exposition d'art religieux, et la nef centrale, ornée seulement de quelques statues provenant de fontaines médiévales, est vide pour ne pas porter préjudice à la subjugante impression d'espace. L'administration et les ateliers du musée sont logés dans la maison voisine, sise au Steinberg, et reliés par voie souterraine au musée.

Description et programme Abritant le musée historique depuis 1894, l'église actuelle de Barfüss a été érigée sur les lieux mêmes de la première, qui a probablement été détruite lors de l'incendie qui dévasta le cloître en 1298. Depuis 1799, l'église fut utilisée pendant 16 ans comme dépôt de sel. Des infiltrations salines sont dès lors à l'origine des dégâts considérables causés aux piliers en grès et qui ont nécessité les travaux de réfection. On estime que 200 à 300 tonnes de sel sont restées dans le sous-sol de l'église en raison de l'humidité de l'air. Dissous par l'eau, le sel pouvait remonter par capillarité dans les piliers. L'eau s'évaporait en surface, entraînant une concentration de sel toujours plus forte dans les piliers jusqu ‘à ce que la cristallisation fasse sauter la structure des pierres. Ce processus avait pris de telles proportions que la section des piliers avait parfois diminué de moitié et qu’il en résultait un grave danger d'effondrement. La restauration s’est déroulée de la manière suivante: Extraction et évacuation des terres polluées. - Etayage des charges par une construction auxiliaire. -Démolition des fondations. Echange des piliers. - Mise en place d’une dalle de béton. Cette dernière étape permit d’obtenir un sous-sol bienvenu pour accueillir les galeries installées dans l’église au siècle dernier et qui avaient dû la quitter dans le courant de celui-ci. Parallèlement aux travaux de restauration, on a entrepris de nouvelles constructions souterraines destinées à recevoir toutes les installations d’approvisionnement en énergie et celles qui concernent la protection des biens culturels. Les fouilles ont mis à jour les fondations d’une église précédente, qui servent actuellement de cadre à la très belle partie réservée à l'exposition présentant l’histoire de la ville. Détruit au cours des années 1840, le jubé, situé entre le chœur et la longue nef, a pu être reconstruit grâce au fait que des documents très complets ont été retrouvés. Neues Treppenhaus mit Glockentrager Nouvelle cage d'escalier avec clocher Ausstellung der frühen Stadtgeschichte im Fundamentbereich der ersten Barfüsserkirche Exposition de l'histoire ancienne de la ville dans les fondements de la première Barfüsserkirche