Architecture Suisse

Centre nautique du Cercle de la voile

Typologie(s)
AVIII3
Emplacement
1422 Grandson, VD
Maître d'ouvrage
Cercke de la voile et commune de Grandson
Bureau d'architecture
A. Dolci, F. Dolci
Bureau d'ingénieurs
J.-J. Hitz
Réalisation
1976

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

En complément de la construction en 1970-1971 du port de petite batellerie (environ 350 places d'amarrage), un petit bâtiment groupant les activités des membres du Cercle de la voile, des usagers du port et du gardien, soit: — des vestiaires hommes et dames avec douches ; — un atelier de bricolage ; — une cafétéria — restaurant divisible avec cuisine et ses annexes, ouvert au public ; — un secrétariat, archives du club ; — un groupe sanitaire complet hommes et dames avec vidoir pour W.-C. chimique et douche pour visiteurs ; — un local du gardien du port ; — divers locaux techniques.

Problèmes particuliers La construction se caractérise par un choix de matériaux et un niveau de finition très simple, car exécutée en grande partie par les membres du club. Le centre nautique est fermé pendant les quatre mois d’hiver. La hauteur totale permise était de 5,00 m, cela pour res­ pecter un droit de vue dû aux habitants des villas situées sur la colline sise en arrière.

Atelier Local technique Dégagement W.-C. dames Douche publique Vidoir W.-C. chimique Gardien du port Secrétariat, archives W.-C. hommes Vestiaires dames Vestiaires hommes Economat Dégagement Comptoir Restaurant-Cafétéria

Murs porteurs extérieurs et intérieurs en briques de terre cuite, sans doublage. Toiture en poutres triangulées en bois apparent sur la partie cafétéria. Plafond en panneaux •< Kern » servant en môme temps au contreventement. Face côté lac, entièrement vitrée d’une seule glace. Chauffage : par radiateurs à eau chaude et chaudière à gaz ; le gaz est également utilisé pour la cuisine du restaurant et la production d’eau chaude de l’ensemble. Il est à signaler qu’il s'agit simplement d'un chauffage d'appoint. Bibliographie AS Architecture suisse No 31 / Avril 1978