Architecture Suisse

Habitations familiales jumelles chauffées à l'énergie solaire

Typologie(s)
AI3
Emplacement
1007 Lausanne, VD
Maître d'ouvrage
Heliakos SA
Bureau d'architecture
Atelier d'architecture ACTE, D. Démétriadès, D. Papadaniel, P. Chiché
Bureau d'ingénieurs
AIC - Schäer, Weibel et Meylan SA
Conception
1980
Réalisation
1980 — 1981

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Habitations familiales jumelles chauffées à l'énergie solaire 1007 Lausanne/VD Maître de l'ouvrage Architecte

Heliakos SA, Roveredo (GR) Atelier d'architecture ACTE P, Chiché, D. Papadaniel, D. Démétriadès, arch. EPF-L/SIA 19, place du Tunnel 1005 Lausanne, tél. 021/22 22 90 AlC-Schaer, Weibel et Meylan SA Av. Tissot 2 bis 1006 Lausanne, tél. 021/20 20 22 Janvier 1980 Novembre 1 980janvier 1981 536.925/151.545 Av. des Bains 38 A/38 B

Programme Deux habitations familiales contigües d'une surface de plancher de 220 m2 chacune, comprenant 7 pièces, caves, couvert pour la voiture, toit terrasse et jardin. Chauffage à l'énergie solaire (systèmes passifs).

Description/Conception Les deux habitations sont construites sur la dernière parcelle libre d'un quartier de maisons individuelles, au Sud de Lausanne, conçu dans les années 30 à 40. Le terrain en pente moyenne, orienté Sud-Ouest, a une très belle vue sur le lac Léman. L'implantation était imposée parties servitudes jouant le rôle d'un règlement de plan de quartier. L'objectif principal était de mettre au point une solution économique et simple au point de vue énergétique (conservation de l'énergie et captage solaire) et spécifique aux exigences de l'habitation.

Cet objectif s'est traduit par une architecture utilisant: - des matériaux lourds (béton, plots de ciment, etc.) aux parties de la construction nécessitant une forte isolation (par ex. façade Nord) et aux parties captrices où l'énergie thermique solaire est stockée dans la masse de la maçonnerie (par ex. murs «Trombe»), - Des matériaux légers (verre, métal, bois, etc.) aux parties captrices et d'apport de lumière (vérandas, baies vitrées, etc.). La construction s'ouvre vers le Sud et offre une façade massive pleine au Nord; les matériaux lourds (maçonnés) sont exprimés comme une couche protectrice enveloppant les composantes légères et définissant le gabarit de la construction. Les volumes et les ouvertures répondent à

la trajectoire journalière et saisonnière du soleil. L'habitation chauffée à l'énergie solaire est une succession d'espaces s'ouvrant au soleil. La dualité espace servant/servi est accompagnée par la dualité ombre/lumière. La lumière devient synonyme de lac et de végétation (jardin). Chaque habitation est développée sur 4 demi-niveaux déployés autour d'un espace/puit de lumière, qui correspond à la zone cuisine/salle à manger et dont le contenant est le support des capteurs solaires «actifs», signe «trivial» de l'utilisation de l'énergie solaire. Une telle disposition des espaces et des pièces permet une utilisation libre de chaque zone sans tomber au piège du concept «jour/nuit».

Problèmes particuliers La Conservation de la chaleur est assurée par une forte isolation thermique des murs et du toit, ainsi que par une étanchéité appropriée des fenêtres. L'utilisation de l'énergie passive est favorisée par le développement des surfaces vitrées orientées au Sud. Par le jeu de la géométrie préférentielle Sud, le soleil pénètre dans toutes les pièces, y compris celles au Nord. Des murs «Trombe», réalisés de manière très perfectionnée, complètent le système. Ils comportent des orifices intérieurs permettant la thermocirculation de l'air, des ouvrants extérieurs assurant la ventilation en été et des stores isolants. Les vérandas vitrées contribuent à la réduction des besoins de l'énergie thermique, d'une part par le captage de l'énergie solaire et, d'autre part, parce qu'elles constituent une zone tampon qui diminue les pertes locales de chaleur. Le coefficient d'isolation thermique k moyen est de 0,45 W/m2 K. L'installation de chauffage est du type traditionnel à gaz. Toutefois, les radiateurs sont calculés pour 50°/ 70° C. Autrement dit, ils ont des surfaces plus grandes et peuvent de ce fait fonctionner à basse température, 50°/ 40° en demi-saison, dès que la température extérieure est supérieure à + 3° C. L'installation de captage de l'énergie solaire active est destinée à la production de l'eau chaude sanitaire (10 m2 de collecteurs par villa). Caractéristiques Surface du terrain Surface bâtie Volume SIA Prix au m3 (y. c. les garages) Indice

1. Abri 2. Local technique 3. Chaufferie 4. Buanderie 5. Dégagement 6. Chambre 7. Chambre 8 Bains 9. Chambre 10. Bains 11. Entrée 12. Dégagement 13. Séjour 14. Véranda vitrée 15. Coin à manger 16. Cuisine 1 7. Terrasse 18. Garage, Parking 19. Chambre 20. Bains 21. Dégagement 22. Terrasse solarium 23. Vide 24 Chambre