Architecture Suisse

Villa

Typologie(s)
AI3
Emplacement
3054 Schüpfen, BE
Maître d'ouvrage
Elémer Zalotay
Bureau d'architecture
Elémer Zalotay
Bureau d'ingénieurs
Elémer Zalotay
Conception
1979
Réalisation
1985

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Auf den gezeigten Wand- und Deeken-Elementen kann man Chromstahl Querdrahtseile (0 2 mm) erkennen. Sie bilden die Hauptkarakteristik der Konstruktion. Die stärkste künstlerische Aufgabe bei diesem Haus bestand darin, sie so zu presentieren, dass sie nicht so langweilig wirken, wie das der Fall war beim Konstruktivismus. Wegen dieser Langweile wurde der Postmodernismus geboren, aber weil er dieses Problem anakronistisch, d.h. zurückgehend lösen wollte «ist er gestorben» (Architectural Review: Sonderausgabe 1986 Aug.). Die Tatsache, dass das gezeigte Einfamilienhaus in dieser Sonderausgabe der Architectural Review,übrigens als einziges Beispiel aus der Schweiz,-durch 8 Farbbilder abgebildet und der Fachwelt vorgestellt worden ist, zeigt, dass das Suchen nach neuen Wegen sich lohnt. La vHla sur deux étages comprend un grand séjour, deux chambres à coucher, une cuisine-salle à manger, deux salles de bains, une terrasse sur le toit avec vue sur le Jura et un atelier. Si l'on reçoit des hôtes, on peut diviser le séjour au moyen de portes coulissantes et créer deux pièces supplémentaires. Les lits de ces deux chambres sont encastrés dans le plafond et un dispositif permet de les descendre sur le sol. Jusque-là, cette construction ne diffère pas beaucoup d'une villa de type conventionnel.

Elle s'en différencie toutefois fortement par son mode de construction qui permet de faire appel au «do it yourself» et offre une protection de l'environnement culturel, même dans les gratte-ciel. Au vu de leur complexité, on n'expliquera pas les nombreux détails de ce mode de construction et de son application particulière aux gratte-ciel. Deux photos prouvent que les éléments de parois et de dalles peuvent être aisément portés par une personne. Des carreaux de plâtre, préconfectionnés avec le revêtement de sol, viennent couvrir ces éléments. Les salles d'eau, cuisine et bain, n’ont toutefois pas été réalisées dans le cadre du «do it yourself», domaine duquel elles ne faisaient pas encore partie à l'époque, aux yeux des fabricants. Appliqué aux grands ouvrages, ce mode de construction permettrait de réduire les coûts de 10% au moins et souvent de bien davantage. Les photos des éléments de parois et de dalles révèlent la présence de câbles métalliques transversaux en acier chromé de 2 mm de diamètre. Ils représentent la caractéristique principale de cette construction. La tâche principale, sur le plan artistique, lors de la construction de cette villa fut de mettre en œuvre ces câbles de manière qu'ils ne produisent pas un effet aussi ennuyeux que dans le constructivisme. Cet ennui a d'ailleurs donné naissance au post-modernisme qui est mort, lui-même, d'avoir voulu résoudre le problème de façon anachronique, c'est-à-dire en revenant en arrière (comme le fait justement remarquer/'Architectural Review dans son édition spéciale, parue en août 1986). Le fait que cette villa-par ailleurs seul exemple de construction suisse - ait été présentée aux milieux professionnels dans cette édition spéciale et quelle ait été illustrée par 8 photos couleur, prouve bien qu'il vaut toujours la peine de rechercher de nouvelles voies. 79.29

Der Architekt mit Leichtbauelement vor der ursprünglichen Fassung seines Hauses, 1979. L'architecte avec un élément de construction léger devant la «version» originale de sa maison, 1979.