Architecture Suisse

Silo à copeaux et local de filtrage

Typologie(s)
AVII5, AVII8
Emplacement
8913 Ottenbach, ZH
Maître d'ouvrage
K. Schneebeli AG
Bureau d'architecture
Martin Spühler
Bureau d'ingénieurs
Meyer - Kaufmann - Snozzi
Conception
1987
Réalisation
1987

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Spänesilo und Filterraum 8913 Ottenbach/ZH Silo à copeaux et local de filtrage 8913 Ottenbach/ZH Bauherr Maître de l'ouvrage Architekt Architecte

Mitarbeiter Collaborateur Bauingenieur Ingénieur civil Projekt Conception Ausführung Réalisation Bauzeit Construction Adresse

Isometrie des Baues mit dem noch nicht ausgemauerten Stahlfachwerk für den Siloteil. Isométrie de la construction avec l'ossature en acier destinée à la partie silo, avant garnissage.

Dès le début de notre mandat, nous avons considéré la construction de ce silo comme un défi. D'une part, les exemples de constructions industrielles historiques, bâties dans les zones limitrophes des villes européennes, fournissent des critères de référence concernant ce genre d’ouvrages, et d'autre part, la situation de l'ouvrage envisagé exigeait qu'on prête une attention particulière à sa forme, car H devait s'ériger en pleine zone industrielle d'Ottenbach/ZH, qui se situe de manière peu appropriée entre la zone protégée le long de la Reuss et une zone d’habitations. La première étape d'un agrandissement de l'exploitation prévoyait l'installation d'un chauffage autonome, alimenté par les déchets de bois provenant des ateliers, ainsi que ta construction d'une nouvelle installation de séchage du bois. L'étude de ce point du programme révéla la nécessité de construire un nouvel ouvrage comprenant le bâtiment de filtrage, le silo et l’installation de séchage. Au vu de la situation de l'installation de chauffage existante et du peu de place disponible de ce côté-ci de la parcelle, il fallait prévoir une superposition des différentes fonctions sur plusieurs niveaux, c'est-à-dire que le filtrage et te silo devaient être placés au niveau de la production afin de conserver un espace couvert au-dessous, réservé à l’installation de séchage et aux surfaces de manœuvre que celle-ci requiert. La limite imposée à la hauteur du bâtiment nous obligea à exploiter la surface totale du terrain et nous fit abandonner la forme ronde pour une forme tout d'abord octogonale, avant d'en arriver à une forme carrée. Nous avons placé tous les niveaux d'accès nécessaires entre le bâtiment de filtrage et le silo. Toutes les circulations horizontales de l'exploitation au bâtiment de filtrage sont concentrées dans un tambour horizontal. La division claire et la conception volumétrique simple aident à répondre aux exigences posées à l'égard de l'isolation phonique. Ces dernières ont aussi prévalu lors du choix des matériaux. Il s'est avéré nécessaire d'avoir de la masse. Les expériences faites par le maître de l'ouvrage dans le bâtiment existant et 82.30

l'éventualité de futurs agrandissements ont exclu d'envisager une construction purement en béton. Par contre, une construction mixte, en béton, acier et maçonnerie, répondait le mieux aux qualités requises tant du point de vue visuel que technique. On utilisa ainsi du béton pour la construction des caves, des piliers, et des dalles; des poutres triangulées en acier comme élément porteur et raidissant ; et enfin de la brique silico-calcaire pour la construction des murs. Nous avons utilisé les matériaux d'après leurs caractéristiques, ce qui a mis en évidence l'expression architecturale. Au-dessus de la partie ouverte du bâtiment comprenant l'installation de séchage, nous avons aussi eu pour tâche de relier, du point de vue de la forme, le silo et ses sollicitations statiques extrêmes (ossature en acier) avec le bâtiment de filtrage et ses qualités requises élevées en matière d'isolation contre le bruit (maçonnerie de boutisses et de panneresses, et de béton armé). Parla disposition des volumes, leurs proportions, leur teinte et l'exécution des détails, nous avons tenté de parvenir à une unité faite de différentes parties et d'un tout. Sur la base d'une attitude fondamentale non utilitaire, mais tout en respectant les exigences techniques et les conditions économiques, nous avons également souhaité apporter une contribution à la construction industrielle de notre temps et démontrer que l'environnement de l'habitat et du travail forme l'environnement vital. Il est évident qu'un tel désir ne peut être réalisé qu'en collaboration avec un promoteur partageant la même opinion. Ayant dès le début conçu son exploitation en faisant preuve d'une conception sociale avancée et en prenant les engagements usuels, le maître de l'ouvrage fut un partenaire décisif dans toute notre entreprise. Son désir de trouver une harmonie entre le produit et l'environnement correspondait parfaitement à notre conception de la profession d'architecte.

Das statich-konstruktive Konzept wird primär durch die auftretenden Beanspruchungen geprägt. Um die hohen schalltechnischen Anforderungen zu bewältigen, wurde ein Verband mauerwerk in Kalksandstein gewählt. Zusätzlich müssen die horizontalen Druckkräfte beim Silo, mit einer Stützkonstruktion aufgefangen werden. Construction: au plan de la construction comme au plan statique, le projet est principalement marqué parles efforts auxquels l’ouvrage sera soumis. Afin de pouvoir satisfaire aux hautes exigences posées à l'égard de l'isolation phonique, on a opté pour une maçonnerie de boutisses et de panneresses en briques silico-calcaires. De plus, dans le cas du silo, les efforts horizontaux ont dû être repris par une ossature. Bibliographie