Architecture Suisse

Annexe au Musée d'ethnographie

Typologie(s)
AIX10
Emplacement
2000 Neuchâtel, NE
Maître d'ouvrage
Etat de Neuchâtel (Institut d'ethnologie)Ville de Neuchâtel (Musée)
Bureau d'architecture
Edouard Weber
Bureau d'ingénieurs
Nicolas Kosztics
Conception
1981 — 1983
Réalisation
1986

L'extrait des articles est généré automatiquement et peu présenter des anomalies. Veuillez s'il-vous-plaît vour reporter au PDF HD

Description / Beschreibung L'Université de Neuchâtel ayant décidé d'agrandir l'Institut d'ethnologie, l’Etat et la ville de Neuchâtel se sont mis d'accord pour construire une nouvelle annexe au Musée d'ethnographie en y intégrant l'institut et en agrandissant les surfaces du musée. C'est une longue recherche pour implanter entre les deux bâtiments existants une nouvelle annexe avec d'un côté la Villa de Pury (arch. Léo Châtelain) datant de 1870, et de l'autre le bâtiment des expositions temporaires du musée, construit en 1954 (arch. R. de Bosset) et décoré par la fresque de Hans Herni. Le projet se caractérise par la construction de deux octogones, reliés par des verrières aux bâtiments existants, et une ouverture maximale au sud sur le magnifique parc du Musée. Le métal a été choisi parce qu'il a permis une affirmation du caractère architectural des années 1980 entre la Villa de Pury et la construction en béton. De plus, la construction métallique permet une grande rapidité d'exécution et, ainsi, de réduire la période de chantier, condition impérative vu la continuité de l'activité du musée pendant la construction.

Conception / Konzeption «Rupture pour une liaison»-cette formule colle parfaitement à l'esprit du projet et à la dynamique de la création. Elle résume bien les problèmes posés: Au niveau des fonctions, il fallait trouver une solution pour faire vivre côte à côte deux institutions avec des activités communes: donc une liaison. Mais en même temps chaque institution devait garder son autonomie: donc une rupture nécessaire. Au niveau de l'architecture, il en est de même. Il fallait lier les deux bâtiments existants mais en même temps marquer la personnalité propre de l'Institut d'ethnologie. Mais la rupture n'est qu'apparente. On trouve dans la nouvelle construction des références formelles avec la Villa de Pury: les cercles, les arcs, les places extérieures, et même la forme octogonale de la cage d'escalier de la Villa de Pury. Le nouveau bâtiment comprend trois étages sur sous-sol fait de poutrelles métalliques, de baies vitrées, de hublots, d'escaliers tournants, structurés par le volume des deux octogones. Couloirs, hall de réception, salle de conférence, bureaux, bibliothèques sont distribués entre le sous-sol et les trois niveaux. Deux entrées, l’une pour l'institut, l'autre pour le musée, permettent l'indépendance des circulations et des rythmes de vie pour les deux institutions. Quant aux couleurs, on peut dire que le noir a été choisi pour mettre en valeur l'élégance des formes et ne pas concurrencer les couleurs de la fresque d'Erni. Le vert de la structure porteuse et le rose corail des éléments de circulation (ascenseur, escaliers, portes), sont des couleurs de notre époque et correspondent à la sensibilité d'aujourd'hui, et donnent vie à l'espace intérieur. « Verbinden durch Trennen» - diese Formel passt sehr gut zur Philosophie dieses Projekts. Durch sie lassen sich die gestellten Probleme treffend zusammenfassen : Was die Funktionen betrifft, musste eine Lösung gefunden werden, die das Bestehen zweier Institutionen mit gemeinsamen Aktivitäten ermöglichte: also eine Verbindung. Aber gleichzeitig sollte jeder Institution ihre Unabhängigkeit gewährleistet werden: also eine notwendige Trennung. In der Architektur wiederholt sich dieses Phänomen. Einerseits waren die beiden bestehenden Gebäude miteinanderzu verbinden, andererseits sollte die Eigenständigkeit des Ethnologischen Instituts ausgedrückt werden. Aber es handelt sich nur um eine scheinbare Trennung. Am Neubau lassen sich formale Bezüge zur Villa de Pury feststellen: Kreise, Bögen, Aussenplätze und sogar die achteckige Form des Treppenhauses in der Villa de Pury.

En même temps, la fresque de Hans Erni a été entièrement rénovée. Une protection contre le ruissellement des eaux de pluie a été réalisée dans le même esprit architectural que l'annexe du musée. Gleichzeitig wurde die Freske von Flans Erni vollständig renoviert und mit einer Vorrichtung zum Schutz vor Regenwasser in der Architektursprache des Neubaus versehen. Caractéristiques / Daten

Volume SIA Volumen StA 3540 m3 Surface brute Bruttogeschossfläche 940 m2 Coût du nouveau bâtiment Gebäudekosten (Neubau) Fr. 2 652 000Poids de la charpente métallique Gewicht Metallstruktur 37 t Construction / Konstruktion